Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/9/d479340883/htdocs/wordpress/wp-content/themes/layerswp/core/helpers/post.php on line 59

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/9/d479340883/htdocs/wordpress/wp-content/themes/layerswp/core/helpers/post.php on line 78
Stage de croquis nature au col du Lautaret | La pierre et l'encre
Close

3 septembre 2014

Le stage de croquis de juin 2014

Avec Anne nous sommes montées pendant une semaine au col du Lautaret et alentour pour faire du croquis nature. Pas de randonnées trop dures au programme mais plutôt des ballades douces pour trouver des points de vues fantastiques repérés plus ou moins à l’avance.  je connais bien ce merveilleux site. La montagne, ce n’est pas évident à dessiner, c’est plein de fractales, si si….Voici nos travaux conjugués car pour une fois j’ai dessiné de concert avec mon élève, ce qui est fort rare. Cette mise en situation était un bon test pour voir les résultat de l’année de cours.

Nous avons d’abord jeté notre dévolu sur la petite église de Villar d’Arêne, un peu de croquis d’architecture donc, avant d’aller observer les cimes. Le matin nous avons eu du soleil…. Mais le temps change vite en montagne. Pendant les rares moments plus mauvais nous avons étudié les bases de la couleur à l’aquarelle.

Villar d’Arêne

Villar d’Arêne

 

Anne étudie par ailleurs l’art roman et donc tout ce qui est édifice sacré présente un intérêt certain.

Au bout de quelques heures…

travail d’Anne

travail d’Anne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici ma participation…

en trichromie

en trichromie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne très concentrée...

Anne très concentrée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, grand beau…Nous nous sommes installées sur la route du lac du Pontet, vu la lumière décapante, attention aux yeux :

petit village accroché à la montagne

petit village accroché à la montagne

Pas très chaud mais au soleil...

Pas très chaud mais au soleil…

faire corps avec ce que l’on voit est essentiel.

faire corps avec ce que l’on voit est essentiel.

 

 

Anne travaille au crayon de couleur et réalise un croquis très doux. Moi je travaille à l’aquarelle le plus vite possible.

croquis au crayons de couleur

croquis au crayons de couleur

 

 

 

 

 

 

 

 

croquis à l’aquarelle

croquis à l’aquarelle

 

 

 

 

 

 

 

Nous y avons tout de même passé plusieurs heures…

Le lendemain nous augmenterons la difficulté en nous attaquant directement aux crêtes… Nous irons dessiner le doigt de Dieu…

Beaucoup d’écharpes de nuages s’accrochent sur la montagne et rendent le travail plus aléatoire, il faut rendre le mouvement et faire sortir les reliefs essentiels de façon méthodique et rapide, il faut beaucoup d’os et de souffle pour cela. Avoir l’esprit à la fois synthétique et léger pour que la montagne soit à la fois solide et aérienne.

La Meije

Le modèle choisi…

 

Anne a fait un croquis qui a de la cohésion

Anne a fait un croquis qui a de la cohésion et de la solidité, excellent début bien qu’encore prisonnier de la ligne, c’est normal.

J’ai adjoint les crayons de couleurs au feutre.

J’ai adjoint les crayons de couleurs au feutre.

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’il faut rendre c’est l’aspect intemporel de la montagne, ce qui nécessite plus d’air, plus de souffle, les blancs doivent circuler librement et ne jamais être circonscrits.

 

 

 

 

Anne au travail

Anne au travail

Travailler d’abord en géométrisant et en simplifiant avant de re-complexifier par la suite.

Une façon de rendre rapidement la profondeur

Une façon de rendre rapidement la profondeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est important de jauger rapidement l’équilibre entre le vide et le plein d’autant plus si les masses sont importantes. L’effet flottant ne nuit pas à la structure mais au contraire la renforce. L’essentiel est d’allier la légèreté et la force du trait.

 

Nous sommes allées ensuite au jardin alpin, dessiner le fameux pavot bleu de l’Hymalaya, pendant que je commençai une planche botanique, Anne fit un croquis au crayon de couleur, et pendant qu’elle le finissait je fis un croquis de la montagne brumeuse.

Pavot bleu de l’Hymalaya

Pavot bleu de l’Hymalaya

Anne dessine aux crayons de couleur

Anne dessine aux crayons de couleur

 

 

 

 

début de la mise en couleurs

début de la mise en couleurs

 

joli croquis d’Anne

joli croquis d’Anne

 

dessin précis sur le vif, à la loupe pour une planche botanique

dessin précis sur le vif, à la loupe pour une planche botanique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le résultat il faudra attendre encore un peu…

 

 

Vue depuis le jardin alpin

Vue depuis le jardin alpin

Pendant que mon élève terminait son pavot bleu.

 

Puis nous sommes montées un peu plus haut…

en haut du téléphérique pris à La Grave

 

Devant la table d’orientation, un paysage mirifique, et le sourire de Anne… Mais là pour cette vue, il faudrait plusieurs jours de travail, pour ce jour là nous ferons plus simple…

Voici notre modèle…

 

 

 

Le nouveau motif

En avant pour une bonne journée de travail

En avant pour une bonne journée de travail…

Résultat du travail d’Anne

Bonne mise en place pour Anne, Le travail graphique est bon malgré le manque de volume. Cette année d’apprentissage aura porté ses fruits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’il en était de mon coté.

Ce qu’il en était de mon coté.

 

 

 

En ce qui concerne les montagnes ce qu’il faut en premier lieu c’est être suffisamment lisible pour que les reliefs soient reconnaissables par ceux qui les parcourent.

Pari tenu…